Gave-ArgelesL'AAPPMA gère cette magnifique rivière sur près de 35 kilomètres, du lac des Gaves en amont d'Argelès-Gazost, jusqu'à la limite avec les Pyrénées-atlantiques en aval de Saint-Pé de Bigorre.

Malgré une présence humaine importante dans la vallée, le Gave de PAU a su garder un aspect sauvage et libre avec la présence de nombreuses espèces patrimoniales inféodées aux milieux aquatiques comme la loutre, le desman des Pyrénées ou le début constaté du retour du saumon atlantique sur ces anciennes terres de reproduction.

 


Pêche

Bien qu’il soit difficile d’estimer réellement la population de truites dans ce grand cours d’eau, certaines études attribuent une densité avoisinant les 350 kilos de truites à l’hectare avec une représentation en classe d’age tout à fait équilibrée. Il suffit de se promener aux bords du gave lors de la période de reproduction pour voir s’ébattre dans les graviers nombre de géniteurs concentrés sur leur descendance.

On peut pratiquer toutes les techniques de pêche au gave avec une prédilection pour la pêche aux appâts naturels (asticots, vers, bestioles) en grande rivière qui, quand elle est bien maîtrisée, procure de belles sensations avec de très beaux poissons sauvages. Il faudra par contre s’habituer aux marnages récurrents de usines hydroélectriques présentes sur les têtes de bassin qui influent sur l’appétit de nos belles mouchetées.

 


Gave-presdaspin1Qualité

Les collectivités locales ont fait de nombreux efforts depuis quelques années avec la construction de plusieurs stations d’épuration qui traitent la plus grande partie des rejets du Lavedan.

La mise en place du Contrat de rivière du gave de Pau a permis de faire avancer de nombreux projets structurants ou d’études pour améliorer la connaissance de cette magnifique rivière.

 


Présentation

Le terme « gave» désigne un cours d'eau dans les Pyrénées occidentales. Il s'agit d'un hydronyme préceltique repris dans le patois local pour signifier « gosier, celui qui avale ».

Le gave de Pau prend sa source au pied de l’imposant Cirque de Gavarnie inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en tant que site naturel après avoir dévalé d’une cascade de 417 mètres de hauteur.

 

Son régime hydrologique dans les Hautes-Pyrénées est de type nival avec des hautes eaux en avril mai juin pour la fonte des neiges et des étiages prononcés surtout à la fin de l'été et en hiver. Les plus fortes crues ont pour habitude de se produire vers la fin octobre lorsqu’une couche de neige tombée prématurément sur les massifs de Gavarnie et du Vignemale fond rapidement sous l’effet de fortes pluies venant d’Espagne. Les habitants de la Vallées des gaves se souviennent de quelques épisodes singuliers comme en 1937, 1982 et 2005 pour les plus connus. Après la confluence avec son affluent principal, le Gave de Cauterets, son module passe 42 m3/s, ce qui lui confer des débits corrects tout au long de l’année.

Vous pouvez consulter quelques photos de ces spectaculaires crues (1937 et 2005) dans notre Galerie photos .