Lac de plaine

  • Lac d'Arcizans

    Lac réservoir situé au-dessus d'Argelès-Gazost dont les berges sont malheureusement très peu accessibles.

    Pour des raisons de sécurité, il est strictement interdit de pêcher sur la digue EDF


  • Le lac de Lourdes

    D'une superficie de 50 ha et d'une profondeur maximale de 12 mètres, le lac de Lourdes est le plus grand lac naturel du piémont pyrénéen.

    Le lac se situe dans un cadre environnemental remarquable, il est en partie classé dans le projet Natura 2000 et malgré la présence d'un golf sur la rive droite, la qualité de ses eaux est très bonne.

    Lac de Lourdes2 previewLa rive droite est facilement accessible depuis le parking du golf, la rive gauche est en grande partie privée et accessible uniquement par barque.


    Classé en 2ème catégorie, il héberge de nombreuses espèces de poissons (brochets, sandres, black-bass, perches, tanches, gardons, carpes), plus quelques truites arc-en-ciel lachées en 2007.

    Le lac est soumis à la réglementation en vigueur pour les lacs de 2ème catégorie du département.

    Réglementation particulière :

    • la pêche à la carpe de nuit est autorisée sur la rive droite (coté golf). Signalement lumineux obligatoire.

    • La pêche en barque est autorisée sur le lac

  • Le lac des Gaves

    SAM 0872Suite aux crues de novembre 2012 et surtout de juin 2013, on peut aujourd'hui dire que le lac des Gaves n'existe plus.

    De sa superficie initiale, il ne reste guère plus de 15% que l'on peut, pour encore quelques mois, assimiler à un lac. La nature a repris ses droits et le lac a été comblé en moins de 20 ans. Même les plus "pessimistes" ou "optimistes" ont été surpris par la rapidité du phénomène.

    Aujourd'hui le Gave serpente de nouveau dans son emplacement initial, recreusant au fil des jours son lit au milieu des plages de cailloux blancs.

    D'un point de vue piscicole, le bilan est contrasté mais pas négatif.

    SAM 0869Certes nous perdons un lieu prisé des pêcheurs où les truites abondaient et où on pouvait tester des techniques de pêche différentes à la pêche en rivière, habituellement pratiquées dans les lacs de montagne. Mais en contre partie, nous gagnons plusieurs kilomètres de rivières et surtout des zones de frayère magnifiques qui seront le futur vivier des prochaines générations de truites.  

    Les questions qui vont se poser maintenant sont le devenir du seuil aval  et comment rétablir la libre circulation des poissons et le transit des matériaux.

    Le manque de matériaux pendant 20 ans à l'aval du Lac a grandement contribué à l'affaissement du lit du Gave jusqu'à Lourdes et à la fragilisation de certaines de ses berges notamment au niveau du pont du Tilhos, de Boo-silhen et d'Agos. Espérons que dans quelques années et le site du lac sera devenu totalement transparent.

     SAM 0863-1100px-web


     

    Pour rappel, nous gardons ci-dessous le texte de cet article rédigé en 2005.

    Lac des gaves-800 preview

    Le lac des Gaves a été créé en 1992 par arrété préfectoral et ceci en totale contradiction avec la loi sur l’eau votée la même année (dont les décrets d’application tardaient) et qui interdisait notamment l’extraction de matériaux dans le lit mineur des rivières.

    Ce projet a grandement affecté la dynamique du gave de Pau et par conséquence le milieu piscicole en aval. On notera notamment la perturbation du transport alluvionnaire si important pour les frayères à salmonidés et entraînant une baisse importante du lit du Gave en aval et en amont, le réchauffement sensible de l’eau et la colonisation d’espèces indésirables. La nature ayant horreur du vide, le Gave va année après année combler le lac avec des matériaux qui viennent de l’amont mais qui inexorablement manqueront à l’aval.

    Dans ce contexte, on notera le paradoxe suivant : ce lac est un véritable vivier où on trouve une belle population de truites farios et arc-en-ciel que les pêcheurs traquent avec des trains de nymphes plombées au posé. On peut aussi y voir l’hiver de superbes oiseaux qui viennent s’y reposer comme les grèbes castagneux, la sarcelle d’hiver, le chevalier guignette ou à cul blancs, des mouettes et l’impardonnable grand cormoran.

    C’est aussi un site de promenade fort apprécié de beaucoup de locaux et touristes.


    La qualité des eaux du Gave associée à l'abondance de nourriture font de ce lac un paradis pour les pêcheurs.

    Le lac est soumis à la réglementation en vigueur pour les plan d'eau de 1ère catégorie du département. Il est peuplé de truites farios et de truites arc-en-ciel.
    Le nombre de prises est limité à 10 truites par pêcheur et par jour.

    Voir la règlementation : lac des Gaves